News sur la reprise des kilos perdus

Une étude récente sur l'efficacité des régimes met en avant que sur les 2 années qui suivent la perte de poids, il y aurait une baisse des dépenses énergétiques journalières de 300 kcal environ. 

Influence de la Ghréline

L'une des raisons évoquées est qu'un mécanisme hormonal de compensation (hausse de la production de Ghréline) amène à manger d'avantage, comme pour compenser un vide. La ghréline, cette hormaone digestive qui stimule l'appetit, provoquerait ce besoin de manger d'avantage ou de moins se dépenser.

Baisse de la secretion de leptine

De même, il y a observation d'une baisse  de taux de leptine, hormone de la satiété

Un conseil est avancé:

Pour éviter ces mécanismes de compensations, le conseil avancé par les responsables de l'étude est: Maigrir lentement, aux alentours des 1 kg par mois.

Est-ce à dire que grâce à ces dernières infos, à l’avenir, il n’y aura plus que des gens minces sur les plages…

Hélas, ce n’est pas parce que le conseil donné est de se limiter à ne perdre que 1 kg par mois que les objectifs de perte de poids seront plus facile à atteindre. Les embûches et les pièges qui font flancher la volonté sont tellement nombreux, que nous en rencontrons chaque jours à Viva Fitness…

Le conseil permettra donc t’il de ne pas reprendre les kilos perdus? Comment maintenir son poids?

Salle de gym lunel VIVA FITNESSQui a t'il d'autre à savoir ou à prendre en compte?

Et l'influence du métabolisme de base

Une autre raison couramment admise permettant d'expliquer la reprise des kilos perdus serait que la perte de poids entraine egalement une perte de muscle (environ 25% du poids total perdu soit 1 kilo perdu pour 4 kilos au total).

Cette fonte musculaire serait amplifiée par les efforts d'endurance et conduirait à une baisse du métabolisme de base, c'est à dire de la consommation d'energie au repos.

Et au final, après les efforts réalisés pour maigrir, 90% des gens reprendraient leurs anciennes habitudes alimentaires et mode de vie (manger plus et bouger moins). Et donc, en partant d'un metabolisme basal plus bas, le corps depensant moins d'energie, souffrirait d'un trop gros apport de calories non dépensées....

En savoir plus sur cette étude

Quelques articles conseils à lire sur Viva Fitness

Translate google

Egide

Viva Fitness